Publié dans Mode

African Fashion Gate : Mettre Fin Aux Discriminations Dans L’Univers De La Mode

En marge de la fashion week de Paris, qui prendra fin le 3 octobre prochain, s’est tenu le 20 septembre l’African Fashion Gate : un défilé promouvant la diversité sur les podiums.

Rendez-vous dans une annexe du Musée des Arts Décoratifs à Paris, haut lieu de la mode et du design qui héberge en ce moment l’exposition Dior – pour le défilé African Fashion Gate : « La mode habille la paix ». A l’extérieur, les beautiful people de la diaspora attendent en rang d’oignon, flanqués de leurs plus beaux looks et de leurs smartphones pour alimenter stories et feed Instagram. En backstage, la tension bat son plein. Mannequins et créateurs sont sur le qui-vive, ajustant les dernières silhouettes avant la grand-messe.

45db29e3986db1d2bbc2ad766eb978c4

 

 

C’est sous l’égide de l’Italien Nicola Paparusso, activiste, fondateur et secrétaire général de l’AFG, que cet événement éthique qui entend mettre fin à la discrimination des mannequins noirs sur les podiums, a pu voir le jour à Dakar ,en 2015, avec le soutien du Ministère des affaires culturelles du Sénégal.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes. Lors de la fashion week printemps-été 2017, seul 10% des modèles noirs ont été castés aux défilés prêt-à-porter. Une réalité d’autant plus criante chez les mannequins asiatiques. Pour enrayer ces inégalités, promouvoir la diversité du côté des mannequins mais aussi des créateurs, Nicola Paparusso a installé ce rendez-vous d’une mode dite « juste » un peu partout dans le monde. Après l’édition sénégalaise, l’AFG s’est exporté à Milan, Naples, Tunis et même au Danemark. Et depuis 2016, à Paris. Into The Chic a rencontré l’initiateur de ce nouveau temps fort de la mode pour tous à quelques heures du coup d’envoi des festivités. Entretien.

IMG_0194-701x467

Quelles sont les principales missions de votre association African Fashion Gate ?

Notre association fonctionne comme un laboratoire éthique. Nous recrutons directement les mannequins en Afrique. Nous allons jusque dans les villages. Outre le défilé, nous leur offrons un accompagnement, une formation au mannequinat sous la houlette d’un ancien mannequin réputé qui a travaillé avec Naomi Campbell ou encore Cindy Crawford. Pour le défilé de ce soir, nous représentons des mannequins venus du Sénégal, d’Éthiopie, du Cameroun, du Togo. Mais aussi les models asiatiques. Nous travaillons avec la créatrice du magazine Black Vogue Italie, la version 100% mannequins noirs du Vogue Italie pour continuer à promouvoir nos mannequins.

Outre les models, nous nous attelons à représenter les stylistes africains. Nous sommes une association italienne et promouvons le savoir-faire italien. Pour autant, nous mettons également en valeur des créateurs africains. Aujourd’hui, parmi les six designers, nous accueillons le Dakarois Saliou Dia.

Depuis la fashion week printemps-été 2017 où seul 10% des mannequins étaient noirs, à Paris, New York, Londres et Milan, avez-vous constaté une évolution ?

Le changement vers la diversité est tout petit. Il est loin d’être significatif. Ce qu’il faut savoir c’est que la mode va s’intéresser avant tout aux acheteurs. L’Occident et l’Asie comptent parmi les plus gros clients, raison pour laquelle nous verrons des mannequins blancs, et/ou asiatiques au casting de tels ou tels défilés. Non seulement, ce n’est pas éthique, mais c’est aussi négliger le fait que la clientèle africaine est de plus en plus importante. L’Afrique est le futur de la mode. Les textiles, le savoir-faire…

Je suis fier de porter cette lutte pour l’égalité. Je suis directeur général de l’African Fashion Gate, pour la promotion des mannequins noirs, et je suis Blanc, Italien. Mes collaborateurs sont Africain et Arabe : Abdul Aziz Mbaye, le président de l’AFG au Sénégal, et Alex Kfoury Rabih qui est Libanais. Je suis fier, qu’ensemble, on fasse la guerre aux discriminations raciales.

Quel est votre rapport à l’Afrique ?

J’ai longtemps vécu à Dakar. Et je voyage beaucoup en Côte d’Ivoire, au Tchad, au Gabon… Et aujourd’hui, nous ouvrons les portes au Maghreb aussi, avec la Tunisie, où nous espérons organiser un grand défilé bientôt au Musée National du Bardo, à Tunis. Je suis en échange avec Dolce & Gabbana pour qu’il fasse l’ouverture du défilé.

Êtes-vous en faveur de l’installation de quotas sur les podiums pour obliger les designers à plus de diversité sur les podiums ?

Nous faisons beaucoup de pression pour réécrire les lois déjà existantes auprès du Parlement européen. La discrimination est, hélas, quelque chose que la loi européenne ne prend pas en compte. Il n’y a aucune agence qui contrôle le racisme. A la fashion week de Paris, Londres, Milan… Personne ne contrôle s’il y a des discriminations raciales. Ce n’est qu’a posteriori que nous allons découvrir dans la presse que des mannequins noirs en ont été victimes. Je ne parle pas de faire appel à la police, mais à des observateurs de la paix.

La mode est un milieu très fermé aux personnes qui parlent de droits ! La mode ne parle que de formes, de couleurs, de coupes et de lignes. C’est tout ce qui l’intéresse. Nous, nous voulons une mode qui habille la paix. Ce soir nous verrons un podium juste et égalitaire, avec des mannequins africains, asiatiques, des designers italiens qui regardent les autres continents, des stylistes de Dubaï, du Sénégal…

 

Publicités
Publié dans Mode

La Mode Africaine Remise Au Goût Du Jour

Fille de son temps, la mode africaine envahit les podiums et les rues, surtout en été quand il fait chaud, le soleil brille et on a envie d’apporter plus de couleurs et plus de gaité à son quotidien. L’humeur porté par les imprimés multicolores et joyeux du pagne africain – l’habit traditionnel de l’Afrique de Sud, est ce qui nous faut quand les températures montent. Les designers ont su moderniser le look du tissu wax en l’incorporant dans leurs nouvelles collections inspirées par les origines africaines. Ce qui caractérise la couture africiane c’est la répétition et la symétrie des imprimés, comme l’abondance et l’éclat de leurs couleurs. A l’époque le pagne était un moyen facile de s’exprimer, porté par les femmes aussi que par les hommes, et tout comme le sari indien, il leur servait pour des occasions différentes. A nos jours chaque fille qui ne craînt pas d’attirer l’attention sur soi et qui aime la mode peut expérimenter avec des vêtements ou des accessoires en style africain.

c4bb715cbe739655375a1155fc4cce72

Mais quels sont les vêtements au imprimé africain qu’on peut voir porter le plus souvent? Pour l’été on privilégie logiquement les tissus féériques et les modèles fluides, comme les jupes et les pantalons en coton qui créent un joli mouvement autour du corps. Les jupes et les robes maxi aux imprimés pagne sont un hit total. Portés avec des sandales à hauts talons et un t-shirt ou une simple blouse collée en une couleur, il se rendent le vêtement idéal pour s’approprier un cool look et se sentir bien à l’aise dans sa peau. La salopette, le gros bandeau de cheveux ou le turban africain en couleurs vénimeuses sont aussi des éléments à ne pas manquer si vous voulez s’amuser avec ce style éclatant. Mais l’imprimé caractéristique pour la couture africaine ne se limite pas aux vêtements et aux accessoires de cheveux. On peut le voir sur les sacs et les chaussures comme une jolie finition de la tenue de la femme moderne.

couture-africaine-collier-ethnique-veste-originale-robe-bustier

De quoi se caractérise la couture africaine d’aujourd’hui? En première place de grands motifs floraux ou géométriques, les habits sont en matières naturelles et légères. Le pagne africain est constitué de 100 % de coton. Les habits portent l’esprit de la mode traditionnelle de l’Afrique mais sont absolument dans l’air du temps. On peut voir des robes, des pantalons et des tailleurs stylés et chic, tous les types de manches et de décolletés, toutes les longueurs connues, toutes les priyomes de la mode actuelle. Une tendance qui a gagné en popularité sont les patchs en denim et les broderies combinés avec les tissus et les imrpimés traditionnels. Les épaules nus ou asymétriques et les volants autour du décolleté et des épaules sont des traits distinctifs pour la mode d’été pour les femmes.

484fa1b6939a7c17bd52a68f6f966bb9

Un fait curieux sur le pagne africain – c’est un vêtement simple en tissu travaillé avec du cire – la technique n’est pas d’origine africaine mais est très bien adaptée aux coutumes et à la mode de vie dans les villages africains. Le pagne est en fait un habit inspiré par le batik indonésien importé par les hollandais en 1799. Le modèle indonisien eût un énorme succès et les hollandais ont commencé à fabriquer et à populariser les pagnes dans toute l’Afrique. L’inspiration du pagne qui était au début un simple morceau de tissu avec lequel on s’emballait a traversé les siècles pour atteindre sa diversité actuelle d’aujourd’hui. Les innovateurs utilisent le tissu créé par une technique traditionnelle pour créer de nombreux modèles contemporains. Réjouissez-vous maintenant de l’expansion des couleurs et des modèles originaux qu’on vous présente ici.

alikoto-clothing-vlisco2

 

Publié dans Mode

Tissu Et Traditions Africaines

Le kita, encore appelé kente, est une étoffe dont on doit l’existence au peuple Akan, un peuple qu’on retrouve au Ghana et en Côte d’Ivoire.

Technique de réalisation
kente-kita-tisserand

Le kita est réalisé sur un métier à tisser traditionnel. La technique de production consiste à tisser des fils de coton ou de soie entre eux. Il s’agit en général de fils de plusieurs couleurs, chaque couleur ayant sa signification.
À l’issue de cette première étape de tissage, on obtient de longues bandelettes qui sont cousues les unes près des autres pour obtenir le pagne en lui-même.

810cffa44a90644682b048bc12540540--african-fashion-style-ankara-fashion

Si aujourd’hui l’utilisation du kita s’est répandue, il est à noter qu’à l’origine, il s’agit d’un tissu royal au caractère sacré, revêtu par les notables Akan lors de grandes occasions.

Signification symbolique des couleurs

noir: maturité, énergie spirituelle
bleu: paix, harmonie, amour
vert: végétation, récolte, croissance, renouveau spirituel
marron: couleur de la « mère terre », associée à la guérison
rose: associée à la femme, essence de vie
violet: associée à la féminité
argent: sérénité, pureté, joie
blanc: purification, sanctification
or: royauté, haut statut, gloire, pureté spirituelle
jaune: préciosité, royauté, santé, fertilité
(C’est pour cette raison que les kita royaux sont réalisés majoritairement avec des fils de couleur or et jaune)

c13aa6d65b8dd8909e6aaaba908ea2d7--african-style-african-fashion

Le kita dans la mode contemporaine

Avec le temps, l’utilisation du kita s’étant démocratisée, la symbolique des couleurs s’est perdue. Si certains Akans connaissent la signification des couleurs et choisissent les couleurs de leur pagne en fonction de la symbolique qui y est rattachée, pour la majorité des utilisateurs, c’est une simple question de goûts et de couleurs. Le pagne kita s’utilise en effet désormais comme n’importe quelle autre étoffe.

 

etoffe-kita-wedding4

Dans les pays où cette étoffe est fabriquée (Ghana, Côte d’Ivoire), l’utilisation du pagne kita est répandue lors des cérémonies de mariages dits traditionnels ou coutumiers. Il s’agit de cérémonies qu’on retrouve dans la majorité des pays africains, qui permettent de sceller l’union entre les époux et leurs familles. Ces cérémonies sont organisées suivant les us et coutumes locales. Ainsi, à l’occasion de ces mariages (et souvent en Côte d’Ivoire lors du repas dominical qui suit la cérémonie de mariage civil), les Akans et tous les autres peuples qui aiment le kita rivalisent de créativité pour confectionner de somptueuses tenues de fête qui habillent les mariés.

ffdc3005784d21c603352361763a80c7--african-men-fashion-african-women copy.jpg

Même si le kita peut s’avérer une étoffe difficile à manier en couture de part son épaisseur, les créateurs et stylistes se donnent à coeur joie de l’utiliser pour proposer des produits originaux et pagnifik: vestes, jupes, robes, boutons de manchette,… Tout y passe! Pour le bonheur des amoureux de cette étoffe.
De plus, depuis quelques années, les fabricants de wax africains ont eu la merveilleuse idée de produire des pagnes wax avec des imprimés qui font penser au kita, « kita-like ». C’est une bonne aubaine pour les stylistes qui peuvent ainsi proposer plus facilement des créations originales inspirées du kita.

Publié dans Mode

Katoucha, Le Destin Tragique d’une Muse

Personnalité incontournable de la mode disparue tragiquement à l’âge de 47 ans, celle que l’on surnommait la « princesse peule » a laissé la fashion sphère en émoi pendant des années.

Katoucha Niane, femme libre, pionnière et muse ?

Fille de Djibril Tamsir Niane, historien, écrivain et archéologue, Katoucha a longtemps cherché sa liberté. Née à Conakry, envoyée au Mali puis au Sénégal, c’est à 17 ans qu’elle prend la fuite pour Paris après avoir été excisée, violée et finalement mariée de force.

536202cc6b094a14f8d429cf1fb800f2--black-models-black-girls

Sa carrière commence chez Lanvin où elle devient mannequin-cabine avant de devenir l’un des premiers tops noirs comme la grande Grace Jones. Sa carrière prend un nouveau tournant lorsqu’elle participe à un défilé de Thierry Mugler dans les années 80. Elle accède alors à la célébrité et défile pour de grandes maisons comme Paco Rabanne, Azzedine Alaïa ou Christian Lacroix et Dior. En 1987, la jeune femme aux traits félins croise le chemin d’Yves Saint Laurent et devient alors sa muse et son égérie, détrônant Rebecca Ayoko jusqu’en 1992.

Mais Katoucha quitte les podiums au début des années 2000. Tantôt styliste, tantôt à la télévision ou au cinéma dans Ramata (2007) de Léandre-Alain Baker, elle ne semble pas vouloir se faire oublier.

C’est loin des podiums que Katoucha tente de s’épanouir. En 2007, elle publie Dans ma chair, un livre presque autobiographique coécrit avec Sylvia Deutsch où elle dévoile au grand jour son traumatisme : l’excision. Une pratique contre laquelle, l’ancien mannequin va se battre jusqu’à sa mort. Elle lance l’association KPLCE, Katoucha Pour la Lutte Contre l’Excision, en soutien aux victimes.

Katoucha-Niane.jpg

Katoucha, la chute mystérieuse

Véritable papillon de nuit, Katoucha enchaîne les hommes et les soirées plus ou moins recommandables. Grande consommatrice de cocaïne et autres stupéfiants, elle brûle la vie par les deux bouts mais une fin tragique l’attend.

Accident ou acte meurtrier ? Le mystère demeure encore aujourd’hui. Le 2 février 2008, Katoucha Niane est portée disparue près de son domicile, une péniche nommée la « Petite Vitesse » qu’elle partage avec son compagnon, l’architecte Victor-Laurent Cotte. Son sac et ses papiers sont retrouvés sur les lieux, mais aucune trace de la « princesse peule ».

Son corps est repêché le 28 février à Boulogne-Billancourt, près du pont de Garigliano (paris, 16e). L’enquête conclut à une noyade accidentelle, mais aucune trace n’est trouvée sur le visage du mannequin. Étrange pour quelqu’un qui aurait passé autant de temps dans l’eau… Sa famille porte plainte pour meurtre et son corps est inhumé le 14 mars 2008 à Conakry. Katoucha laisse derrière elle trois enfants, dont la jeune Aiden Curtiss, qui semble bien décidé à prendre la relève de sa mère.

Publié dans Mode

La Mode Prend Ses Quartiers À La Goutte D’or

La goutte d’or a abrité Samedi 26 Novembre dernier la 2e édition de « Made in goutte d’Or » à l’Institut des Cultures de l’Islam. L’événement a pour but de valoriser le travail des créateurs et couturiers de ce quartier du 18e arrondissement de Paris.

Le public a vu défilé les créations de Sakina M’sa, Issa Kanté, Malvine Herreira Kouyaté, Sadio Bée, Aissata KéBé, Mike Darboe, le Kori, Olivia Oloa.

Connu pour être un quartier abritant une forte communauté d’immigrés, la goutte d’or voit aussi s’installer la mode africaine dans ses rues.

On y trouve toutes sortes de tenues autant traditionnelles que modernes. De la Sapologie type aux tenues chics et élêgantes.

Publié dans Mode

Kmer Urban Kids

Kmer Urban style est un mode vestimentaire qui consiste à personnaliser des vêtements en faisant des représentations d’images qui symbolisent l’environnement folklorique et culturel Camerounais et Africain. Kmer Urban Kids en est une variante, pour enfant.

20160526_040236 copy

20160526_040852 copy

mak

marlAcopie

Ulrich2

marl1

Ulrich

Ulr

Publié dans Mode

Kmer Urban Style

Le concept Kmer Urban Style est un mode vestimentaire assez original crée par Kmer Art Design. Il consiste à personnaliser, jeans, tee shirt, chemises, en faisant des représentations d’images qui symbolisent l’environnement folklorique, culturel, faunique camerounais et africains.

Il a pour but de remettre l’identité culturelle africaine au goût du jour en associant le modèle vestimentaire occidental au milieu folklorique africain. Kmer Urban Style se compose de cinq tendances. Urban, Ethnic, Urban Jungle, Patriot, Urban Kids.

Urban

IMG_20160515_182902_998

Ethnic

sco

IMG_20160621_230806_313

IMG_20160515_120214_529

pat

Patriot

if

Urban Jungle

20160526_041603-1 copy-1

IMG_20160506_015001_524

nana copy

Accessoires

IMG_20160506_103138_168

20160430_085415 copy