Publié dans Chroniques

LES CHRONIQUES DE BITJOKA ELIANE

 

ART CONTEMPORAIN

Selon wikipédia l’art contemporain désigne de façon générale et globale l’ensemble des oeuvres produites de 1945 à nos jours et ce quel que soit le style et la pratique esthétique mais principalement dans le champ des arts plastiques.

En France l’expression « Art Contemporain » est aussi utilisée pour désigner les pratiques esthétiques et réalisations d’artistes revendiquants une avancée dans la progression des avant-gardes et une transgression des frontières entre les domaines artistiques ou une transgression « des frontières de l’art » telles que le conçoivent l’art moderne et l’art classique.

La notion de « contemporaineité » est d’abord une notion historique. Selon cette approche, la période contemporaine commencerait à partir de 1945 avec la fin de la seconde guerre mondiale. Mais « contemporaineité » signifie aussi simultanéité. Est contemporain ce qui est dans la même période, y compris le présent. Appliquée à l’art cette notion revêt une spécificité esthétique qui peu devenir polémique car les auteurs n’ont pas la distance nécessaire pour apprécier les oeuvres.

La désignation art contemporain ne devrait pas seulement être considérée de manière chronologique. Car toutes les productions contemporaines n’appartiennent pas à la démarche contemporaine, ni ne se révendiquent comme telles. De plus de nouvelles références permettent de définir ce qu’est la méthode contemporaine. L’une des premières est la transgression vis-à-vis de l’époque antérieure; ainsi la notion d’art contemporain voudrait affirmer son indépendance non seulement par rapport à la notion d’art dite « classique » aux beaux-arts

Toutefois notons qu’en 1929, le 8 Novembre fut inauguré dans le quartier de Midtown à Manhattan le MUSEUM OF MODERN ART (MOMA), crée à l’initiative de trois amies : Abby Rockefeller, Lillie P Bliss, et Mary Quinn Sullivan. Ces trois mécènes ouvertes d’esprit et cultivées prônaient la nécéssité pour leur ville de posséder un musée entièrement dédié à l’art contemporain ayant dès son inauguration, vocation à acceuillir à la fois les oeuvres connues de tous et celles des nouvelles générations.

BITJOKA ELIANE.

Publicités
Publié dans Foire & Exposition

Institut Français De Yaoundé, L’Artiste Eliane Bitjoka Fait Sensation

A événement exceptionnel, performance exceptionnelle.

Prévu ce jeudi 10 novembre à 17 heures, le vernissage a finalement débuté vers 18h.

Pour sa première apparition à l’institut Français de Yaoundé, Eliane Bitjoka a marqué les esprits.

Artiste peintre de génie, elle aura une nouvelle fois émerveillé le public tout au long de la soirée par la beauté de ses toiles et les thématiques abordées.

Le Chaos, l’incivisme, l’amour, les traditions africaines, la femme, sont autant de sujets qu’elle traite avec aisance.

Mais, au dela de la peinture, Eliane Bitjoka avait un autre atout à faire valoir au « Café de France ».

Grande amatrice de haute couture, l’Institut Français de Yaoundé lui offrait aussi l’occasion de présenter au public, sa toute première collection de vêtement intitulée K-ARDI.

Entre Urban, Jungle et Ethnic les trois tendances de la collection K-ARDI, le public ne savait plus ou donner de la tête.

Chaque passage des mannequins provoquait des salves d’applaudissement du public, qui visiblement était impresionné par les différents models présentés.

Pour un coup d’essai, ce fut incontestablement un coup de maître. Pari tenu pour cette artiste exceptionnelle, qui une fois de plus aura fait forte impression.

Quelques Images de la soirée

ifcx

20161110_170455_515615

20161110_170455_566514-copy

20161110_170455_471881

20161110_170455_267148

20161110_170455_371782

20161110_170455_100114

Publié dans Foire & Exposition

Eliane BITJOKA, Designer Du Mois De Novembre Au Café De France

Issue des premières promotions de l’ Institut de Formation Artistique de Mbalmayo au Cameroun, Eliane Bitjoka est aujourd’hui une artiste plasticienne à la réputation établie.

Elle tire son inspiration des scènes de la vie quotidienne, afin de mieux ressortir le côté immatériel qui caractérise l’être humain.

Des personnages, des émotions, des atitudes, sont autant de masques de notre société qu’elle peint et représente sur ses toiles.

Bien qu’étant son principal matériau de prédilection, la toile n’est pas le seul support dont elle se sert.

Ses travaux de recherche lui ont permis d’explorer d’autres outils tels que le bois, la chaussure le vêtement..

Lauréate de concours artistiques, Eliane Bitjoka a aussi de nombreuses foires et expositions à son actif.

Le 10 Novembre 2016 au Café de France (Institut Français de Yaoundé), l’occasion lui sera à nouveau offerte d’illuminer la scène artistique de son immense talent.

Publié dans Foire & Exposition

Le FNAC Renait De Ses Cendres

20160804_155041

Huit années après la dernière édition, le Ministre des Arts et de la Culture, le Professeur Narcisse Mouelle Kombi ressuscite le Festival National des Arts et de la Culture (FNAC).

20160804_151704

La cérémonie de lancement de cet important évènement s’est déroulée ce Jeudi 4 Août à l’esplanade du Musée National qui accueillait une foule immense pour l’occasion.

20160804_145216

Le personnel de la haute administration, les amateurs d’art, et autres curieux ont pu apprécier un échantillon de ce que le Cameroun offre de meilleur dans le domaine culturel.

20160804_152008

De bonne augure pour la cérémonie d’ouverture de la coupe d’Afrique des Nations de football féminin qu’organise le pays de Manu Dibango au mois de Novembre prochain.

20160804_152237

Publié dans interview

Interview exclusive de l’artiste plasticienne Eliane Bitjoka

Eliane Bitjoka Bonjour

Bonjour

Nous vous remercions de nous recevoir sur votre lieu de travail

C’est moi qui vous remercie d’être venu

Depuis quand avez vous commencé à peindre ?

Je dirais que c’est pratiquement depuis la classe de troisième au collège St Pie X d’Edea. Je me rappelle, j’utilisais de la peinture pour bâtiment, n’ayant aucune formation professionnelle, ce qui me fait beaucoup sourire lorsque j’y pense.

Avez vous été formé dans une école ou êtes vous autodidacte ?

J’ai été formé à l’IFA (Institut de Formation Artistique de Mbalmayo)

Nous précisons que vous êtes une entrepreneure, pouvez vous nous parler de votre entreprise ?

C’est un concept dont le but est de faire connaître la culture camerounaise à travers l’art et l’artisanat. Nous avons d’excellents artistes et artisans qui vivent à la campagne dans l’anonymat total. S’il est vrai que le ministère des arts et de la culture essaye d’organiser et créer des plateformes pour vulgariser et soutenir ces secteurs d’activité. Il reste que cela ne suffit pas. Autant de talents et de richesses méritent la création d’un marché permanent de l’art et non saisonnier et irrégulier.

C’est aussi un espace ouvert à tous les artistes et artisans talentueux qui n’ont pas la possibilité de proposer leurs oeuvres et leurs produits de manière permanente sur le marché. Je souligne qu’il est question ici de proposer des produits de qualité fiable.

Comment conciliez vous ces deux activité ?

Il est vrai que concilier les deux activités n’est pas chose aisée. Mais cela est plutôt un avantage car elles sont liées l’une à l’autre.

Que pensez vous de l’état actuel de l’art au cameroun ?

A mon humble avis, je pense que l’art camerounais est orphelin dans la mesure où il ne bénéficie pas de l’encadrement qu’il mérite. Nous avons un beau pays, une diversité culturelle abondante. Malgré nos nombreux atouts l’art camerounais reste à la traîne. L’artiste camerounais est réduit à l’état de mendicité. Les rares fois où les médias daignent s’intéresser à ce secteur, c’est pour couvrir les querelles entre artistes et société des droits d’auteurs. Je souhaite que notre ministère de tutelle puisse engager une réforme du milieu culturel camerounais. Afin de permettre aux artistes de vivre de leur art.

Avez vous des projets pour l’avenir ?

Des projets ? Bien sûr que j’en ai. Mais je les dévoilerai en temps voulu. Pour l’instant je préfère suivre et mener à bien les objectifs que je me suis fixé.

Propos recueillis par Edu.

Publié dans Mode

Kmer Urban Style

Le concept Kmer Urban Style est un mode vestimentaire assez original crée par Kmer Art Design. Il consiste à personnaliser, jeans, tee shirt, chemises, en faisant des représentations d’images qui symbolisent l’environnement folklorique, culturel, faunique camerounais et africains.

Il a pour but de remettre l’identité culturelle africaine au goût du jour en associant le modèle vestimentaire occidental au milieu folklorique africain. Kmer Urban Style se compose de cinq tendances. Urban, Ethnic, Urban Jungle, Patriot, Urban Kids.

Urban

IMG_20160515_182902_998

Ethnic

sco

IMG_20160621_230806_313

IMG_20160515_120214_529

pat

Patriot

if

Urban Jungle

20160526_041603-1 copy-1

IMG_20160506_015001_524

nana copy

Accessoires

IMG_20160506_103138_168

20160430_085415 copy