Publié dans Actu, Cinema, International

Bataille De Suites Au Box-office : Mamma Mia ! vS Here We Go Again

Bataille de suites au box-office ! Denzel Washington flingue de justesse la suite de la comédie musicale d’Abba pour la première place. (Source : Le Film français)

Ce week-end, sur les dix premiers films au box-office américain, huit sont des suites. Les deux seules exceptions : le film d’action Skyscraper avec Dwayne Johnson (acteur le mieux payé de tous les temps, paraît-il), qui déçoit avec des recettes américaines de 46,7 millions de dollars en deux semaines, et (plus intéressant) le petit phénomène Sorry to Bother You de Boots Riley qui a rapporté 10,2 millions. Bref, un seul film  « original » dans le top 10.

Le top 5 de ce week-end est donc dominé par une suite, Equalizer 2, qui rapporte 35,8 millions de dollars. C’est le retour de Denzel Washington dans la peau de l’ex-agent de la CIA qui rend la justice à sa façon dans les rues de l’Amérique, et c’est un meilleur démarrage que le premier Equalizer (34,1 millions en septembre 2014). Le film doit rembourser un budget de 62 millions.

Denzel réussit donc à battre sur le fil Mamma Mia ! Here We Go Again, qui démarre à 34,3 millions. La suite/prequel de Mamma Mia ! démarre mieux que l’original il y a déjà dix ans (27,7 millions en juillet 2008). En dix ans, la recette n’a pas changé : un casting très varié (Amanda Seyfried, Meryl Streep, Pierce Brosnan, Colin Firth…) y chante les chansons d’Abba sous le soleil de Grèce. Here We Go Again jongle entre le présent et le passé en racontant la jeunesse du personnage de Meryl Streep (joué par Lily James). En plus, le film -bien reçu par la critique- a déjà rapporté 42,4 millions dans le reste du monde. Bref, Mamma Mia ! 2 (budget estimé : 75 millions) s’annonce comme un succès et on parie déjà sur le titre du 3 : How Can I Resist You ?, peut-être.

Face à la force conjuguée de Denzel et d’Abba, Hôtel Transylvanie 3 : des vacances monstrueuses se retrouve en troisième place. 23,1 millions de dollars en deuxième semaine, pour un total américain de 91 millions (total mondial : 206,6 millions !), plus que son budget estimé à 80 millions. La franchise Hôtel Transylvanie est toujours aussi forte.

Pour son troisième week-end, Ant-Man et la Guêpe rapporte 16,1 millions. Moins événementiel que Black Panther ou Avengers : Infinity War, la suite d’Ant-Man a rapporté pour l’instant 164,6 millions aux Etats-Unis : le moins bon score d’un film du Marvel Cinematic Universe, juste devant L’Incroyable Hulk en 2008 (134,8 millions de dollars). Dans le reste du monde, Ant-Man 2 a gagné 188,9 millions de dollars, pour un total de 353,5 millions. C’est aussi le moins bon score d’un film du MCU devant L’Incroyable Hulk. Pas trop grave quand on voit les scores de Black Panther et Avengers : Infinity War, tous deux milliardaires dans le monde.

C’est encore moins grave quand on voit le score réalisé par Les Indestructibles 2 : cinquième du top avec 11,5 millions gagnés pour son sixième week-end. Total américain : 557,3 millions. C’est le troisième plus gros succès de l’année et le plus gros succès (sans tenir compte de l’inflation) d’un film Pixar.

Publié dans Actu, Cinema

Première Séance De Cinéma Projetée Dans Le Royaume Saoudien

Sur invitation, des Saoudiens ont pu assister à la première séance de cinéma projetée dans le Royaume saoudien depuis trente-cinq ans. Un prélude à une ouverture au grand public, dès le mois de Mai, selon les autorités saoudiennes

« Moteur » ! Pour la première fois depuis trente-cinq ans, une séance de cinéma a été projetée mercredi 18 avil en Arabie saoudite par des professionnels de cinéma. Cette séance test, uniquement accessible sur invitation, s’est déroulée dans le nouveau cinéma du quartier financier « Roi Abdallah », à Riyad.

Le gouvernement saoudien avait indiqué en 2017 qu’il lèverait l’interdiction des cinémas dans le pays, dans le cadre d’une série de réformes économiques et sociales menées par le prince hériter Mohammed Ben Salmane. Les chefs religieux avaient auparavant obtenu la fermeture de toutes les salles du pays, et les Saoudiens ne pouvaient plus voir de films que dans les multiplex ou salles d’attractions de Dubai ou de Bahrein, où ils dépensaient chaque année des milliards de dollars.

C’est le film de super-héros de Marvel « Black Panther« , réalisé par Ryan Coogler qui a eu l’honneur de la première séance. Le géant américain AMC Entertainment a obtenu la première licence pour exploiter les salles. Évoquant la trame narrative deu fillm – l’histoire d’un jeune monarque d’un royaume de fiction situé dans une jungle –, le directeur général de la société américaine, Adam Aron a ironisé : « c’est l’histoire d’un (jeune) roi qui transforme une nation. Cela peut sembler familier à certains d’entre vous ».

Selon Adam Aron, la vente de tickets pour le grand public doit commencer jeudi, pour de premières séances publiques à partir de vendredi. Les autorités locales ont cependant indiqué que les séances test pourraient encore s’étaler sur plusieurs jours, en attendant la mise au point d’un système de billetterie sur Internet. Un peu plus tôt, les autorités avaient indiqué que les cinémas pourraient ouvrir leurs portes en mai.

AMC Entertainment, le plus gros exploitant américain de salles de cinéma a signé en décembre un accord d’intention avec le Fonds souverain saoudien pour la construction et l’exploitation des cinémas à travers le royaume. D’ici à cinq ans, le groupe va ouvrir 40 multiplex, puis une centaine avant 2030, selon les médias saoudiens. AMC fera face à la concurrence d’autres poids lourds, comme VOX Cinémas, principal exploitant du Moyen-Orient basé à Dubaï, iPic Entertainment ou le britannique Vue Cinemas.

Ce marché, longtemps inexploité, pourrait représenter un milliard de dollars par an de recettes dans les prochaines années avec une population de plus de 30 millions d’habitants, dont la majorité a moins de 25 ans.

IMG_20180306_172002 Claudia Bikoi

Publié dans Actu, Cinema

Black Panther, En Passe De Devenir Le Film Le Plus Rentable De L’Histoire

Black Panther, le blockbuster des studios Marvel, sorti le 14 février 2018 a déjà rapporté 1 milliard de dollars de recettes dans le monde en 26 jours.

Si on s’attendait à ce que le film soit, Marvel oblige, particulièrement rentable, on ne s’attendait pas à ce qu’il pulvérise toutes les prévisions. Alors qu’il avait battu des records dès son entrée au box-office, rapportant 192 millions de dollars dès son premier week-end, le film réalisé par Ryan Coogler vient d’intégrer la liste des 33 productions cinématographiques ayant atteint le milliard de dollars de recettes, et cela en moins d’un mois.

Il se classe en 3ème position derrière Star Wars VII et Avatar

Au vu de ses résultats spectaculaires, Black Panther, s’est classé par la même occasion à la 3ème place des long-métrages concentrant le plus d’entrées lors de sa 4ème semaine de sortie, et cela derrière Star Wars : le Réveil de la Force et Avatar.

Alors qu’une suite vient d’être confirmée par le président des studios Marvel Kevin Feige, le film est véritablement en route pour atteindre des sommets de rentabilité.

Publié dans Actu, Cinema

« Black Panther » Bat Une Fois De Plus Des Records Au Box-Office Nord-Américain.

Le film évènement, premier long-métrage de ce type consacré à un super-héros noir, a raflé plus de 500 millions de dollars de recettes au box-office américain.

Black Panther, premier super-héros noir à qui Marvel consacre un tel film, continue sa course en tête du box-office nord-américain. Il rafle 65,7 millions de dollars pour son troisième week-end d’exploitation et 501,1 millions depuis sa sortie, selon des chiffres provisoires publiés dimanche.

Ce 18e film de l’univers Marvel a été réalisé par le metteur en scène noir Ryan Coogler (Creed, Fruitvale Station), avec un casting d’acteurs noirs parmi les plus en vue à Hollywood: Chadwick Boseman, l’oscarisée Lupita Nyong’o, Angela Bassett, Forest Whitaker, Daniel Kaluuya…

Le film n’a cessé d’enchaîner les records depuis sa sortie. Il a notamment été le plus rapide des films Marvel à rapporter 400 millions de dollars en Amérique du Nord.

La sortie en Chine devrait amplifier le phénomène

Seuls deux autres films ont fait aussi bien avant lui pour un troisième weekend d’exploitation: Star Wars – Le réveil de la force (90,2 millions de dollars) et Avatar (68,5 millions de dollars), selon Variety, la bible du secteur du cinéma.

Toujours selon Variety, Black Panther a déjà remporté près de 900 millions de dollars à l’international, et ce alors qu’il ne sort que la semaine prochaine en Chine.

Au-delà de la valeur marchande, Black Panther est depuis sa sortie un phénomène culturel aux États-Unis et pourrait représenter un tournant dans la représentation des noirs à l’écran, et le poids des artistes de couleur à Hollywood. En témoigne le magazine Time qui a mis Chadwick Boseman en couverture de son dernier numéro avec le titre: « La superpuissance de Black Panther« .

Publié dans Cinema

Zoom Sur L’Acteur Américain Chadwick Boseman Qui Incarne Black Panther

Chadwick Boseman n’en est pas à son coup d’essai lorsqu’il s’agit d’incarner une icône. L’acteur de 41 ans s’est déjà glissé dans la peau du chanteur James Brown pour Get on up de Tate Taylor et du joueur de baseball Jackie Robinson dans 42 de Brian Helgeland avant de devenir Black Panther sous la direction de Ryan Coogler.

« Certains s’amusaient à me surnommer Jackie Brown en mélangeant les noms de mes précédents rôles, confie-t-il en souriant à 20 Minutes. Maintenant, on va sans doute davantage me reconnaître parce que je fais partie l’écurie Marvel. » L’acteur peut être fier de sa prestation en T’Challa, souverain de l’étonnant royaume de Wakanda apprenant à être digne de sa couronne et de son peuple.

Devenir Black Panther
« J’ai découvert le personnage au collège mais je n’étais pas un spécialiste des comics, explique Chadwick Boseman. J’ai donc dû suivre un cours intensif de Black Panther afin de pouvoir donner des indications sur les aspects du héros que je préférais avant l’écriture définitive du scénario. » Le comédien a tenu à humaniser T’Challa le plus possible, de façon à mettre en évidence sa vulnérabilité lorsqu’il affronte le venimeux Erik Killmonger (Michael B. Jordan, acteur fétiche pour Ryan Coogler de Fruitvale Station à Creed).

Publié dans Cinema

Kendrick Lamar : La Bande Originale « Balack Panther » Surprend Agréablement

La bande-originale du film Black Panther est enfin disponible et on est encore plus impatient de voir le film en salle.

S’il y a un album que vous devez écouter ce week-end, croyez-nous, c’est sans aucun doute Black Panther : The Album, la bande-originale signée Kendrick Lamar.
Ces dernières semaines, trois morceaux issus du projet (“All The Stars”, “King’s Dead” et “Pray For Me”) ont été présentés au public et ont reçu d’excellentes critiques. Si certains ne sont pas immédiatement tombés sous le charme de la ballade pop “All The Stars” de Kendrick et SZA, le clip qui l’accompagne aura mis tout le monde d’accord.

Ce vendredi 9 février, l’album long de 14 pistes est enfin disponible à l’écoute et il est encore mieux que ce qu’on pensait. C’est un mix de beats lourds, de voix suaves, de rimes intelligentes et le tout bien sûr relevé par des sonorités afro que l’on peut entre de façon subtile ou prononcée sur tous les morceaux.

L’album emmène les auditeurs dans différentes ambiances et c’est parfois sombre comme sur “Opps” en compagnie du rappeur sud-africain Yugen Blakrok et sur le banger nuageux “King’s Dead”. Mais loin de nous laisser dans l’obscurité, Kendrick et ses invités nous emmènent également vers des univers colorés comme sur “Redemption” de Babes Wodumo ou “The Ways” de Khalid et Swae Lee.

Dans une récente interview, Ryan Coogler, le réalisateur de Black Panther, a révélé qu’il a dû montrer quelques scènes du film à Kendrick pour le convaincre d’accepter de travailler sur l’intégralité de la bande-originale. Et on est plutôt content qu’il ait insisté : le résultat est un réussite indéniable.